Fulcanelli et les gardes du corps du tombeau de Francois II sculptés par Michel Colombe

 

 

 

 

 

 

 

Fulcanelli termine son deuxième livre, les "Demeures Philosophales", par l'examen de ces statues. Il leur consacre un très long chapitre qui représente peut-être sa pensée la plus aboutie en matière de symbolisme alchimique.

Ce tombeau de François II, duc de Bretagne, est remarquable, explique-t-il, par les statues des quatre vertus cardinales qui entourent, à chaque angle, le tombeau de François II, duc de Bretagne, et de sa femme, Marguerite de Foix : la Justice, la Force, la Tempérance et la Prudence.

Leur fille, Anne de Bretagne (1477-1514), deux fois reines de France, leur fit élever ce mausolée par l'atelier du sculpteur nantais réputé Michel Colombe, en 1502.

 

Fulcanelli commente longuement, en historien de l'art et comme il le fait pour le château de Dampierre-sur-Boutonne, le contexte de ces sculptures. La représentation à cette époque des vertus cardinales que sont la force, la justice, la prudence et la tempérance est classique. Ces quatre vertus chrétiennes, liées à l'homme, complètent les vertus théologales, la foi, l'espérance et la charité, liées à Dieu.

Avant de voir en détail les sculptures incarnant les vertus cardinales par des photos, la vidéo ci-dessous permet de les découvrir dans leur site, le transept sud de la cathédrale Saint-Pierre de Nantes où le mausolée a était installé depuis la fin de la tourmente révolutionnaire en 1817.

 

 

 

 

 

 

Cliquer sur les photos

 

nantes-force.jpg (13742 octets)  

 

La

Force




nantes-temperance.jpg (13421 octets)

 

La

Tempérance



 

 

La

Prudence

nantes-prudence.jpg (11325 octets)
 

 


 

La

Justice

nantes-justice.jpg (10430 octets)

 

 

Retour à la page d'accueil "Rue de l'Alchimie"

Retour à la page précédente "Architecture"

M'envoyer un email.