Suite de la page Viollet-Leduc architecte et sa flèche



Cathédrale Notre-Dame de Paris, l'incendie

lundi 15 avril 2019 à 18h20



L'incendie,  la nuit,  le lendemain,  l'émotion,  ... demain ?


L'incendie
18h20 Une alarme retentit au centre de surveillance de la cathédrale. Un agent de surveillance va vérifier sur place dans la charpente
. Rien n'est à signaler. Nénammoins cette alarme provoque l'évacuation des fidèles venus pour la célébration de la messe dans la nef de la cathédrale. Lorsqu'ils sortent, aucune fumée n'est visible.

18h43 Une deuxième alarme est activée. Deux agents de surveillance remontent dans la charpente où ils constatent des flammes de cinq à six mètres de haut situées au pied sud de la flèche. Il est trop tard. Du pied de la flèche s'échappent les premières fumées (source : journaux nationaux sur internet).



Incendie de la cathédrale Notre6dame de Paris, début

Cathédrale Notre-Dame, les premières fumées. Vue de la rive droite, rue du Renard. © Julia


Incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019

Façade ouest de la cathédrale, masquant l'incendie derrière. © Julia


La façade ouest est magnifique sous le soleil couchant. Derrière ses deux tours une  gigantesque fumée s'élève, obscurcissant le ciel et la tour nord. La foule s'arrête et s'interroge. "Qu'est-ce qui brûle ?", derrière le drame est visible.



Incendie de Notre-Dame, les flammes apparaissent
Incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris © ? source internet non identifiée.


Le manque d'air apparent empêche les matériaux de brûler complètement. La combustion incomplète dégage des vapeurs lourdes, chargées de particules partiellement brûlées. Mais maintenant les flammes commencent à sortir. Alors tout va aller très vite, les flammes trouvant leur oxygène à sasiété.




Vidéo 17sec : la flèche en feu,


Notre-Dame de Paris, la flèche brûle. © Un ami de Julia



Maintenant le transept sud est dévoré à son tour. Le feu insatiable attaque la toiture de l'abside en se développant par le haut, trouvant tout l'oxygène nécessaire. Regardez  ci-dessous comme les flammes viennent de dévorer le transept sud et attaquent la toiture de l'abside. Elles dégagent peu ou pas de fumées.


L'incendie commense à se propager

Cathédrale Notre-Dame de Paris, le feu commence à s'étendre. © ? source internet non identifiée. Entre 19h15 et 19h20.


A 19h23 la flèche est en feu, le transept sud également. A l'est les flammes dévorent le toit de l'abside


Cathédrale Notre6dame de Paris, incendie toiture à 19h23
Incendie de la toiture de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le lundi 15 avril 2019. Etat à 19h23. © Bruno Cazelles.



Incendie cathédrale Notre-Dame 19h26
Incendie de la toiture de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le lundi 15 avril 2019. Etat à 19h26. © Bruno Cazelles.




A 19h37, quelques onze minutes plus tard, le feu atteint le bout de l'abside dont il ne reste plus que l'extrémité est de la toiture, côté jardin. La main gigantesque de l'incendie ôte tout ce qu'elle touche. En réalité les fermes de chêne, partie de charpente dont l'assemblage triangulaire forme la pente du toit, basculent sur les voûtes (photo ci-après) car elles ne sont plus assemblées entre elles par les voliges, éléments plus légers de charpente qui brûlent complètement. Tombées sur les voûtes les fermes de chêne continuent de braiser, portant à haute température les voûtins de pierre dont le calcaire fragile voit sa tenue mécanique altérée. Ensuite, sous l'action de l'eau des lances des pompiers, ce calcaire altéré connait une nouvelle altération qui réduit encore plus ses qualités mécaniques, ce qui laisse augurer du problème futur de la tenue des voûtes. Faudra-t-il les faire tomber, partiellement, puis les reconstruire ?


Incendiede la cathédrale à 19h37

Incendie de la toiture de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le lundi 15 avril 2019. Etat à 19h37. © Bruno Cazelles.




incendie photo AFP

Incendie de la toiture. © AFP Agence France Press (lien "Notre-Dame, l'enfer")


Seule l'extrémité est, côté jardin, est encore intacte. Les fermes de chêne (les poutres en triangles pointées vers le haut) rougoient, dévorées par les flammes. Les fermes du transept sud (à gauche) finissent de se consumer. Elles vont s'effondrer les unes après les autres sur les voûtes.


Incendie de la cathédrale Notre-Dame, vu côté nef

Incendie de la cathédrale Notre-Dame deParis, vue du sud-ouest © Julia


A cet instant le feu n'a pas attaqué la nef. Peut-elle encore être sauvée ?

Aucune lance de pompier ne semble en activité, alors que la première alarme a retenti à 18h20, soit 1h17 avant. Incroyable ! Pourquoi tout ce temps ? Quelle fut la chaîne d'alerte et de commandement des secours ? Pourquoi aucun engin lanceur d'eau n'est activé ? N'est-ce pas le coeur de la capitale ?

Puis nous voyons une lance en activité côté sud. Elle peut cracher jusqu'à deux tonnes d'eau à la minute, alimentée par un bateau-pompe qui puise directement dans la Seine. Il est aux alentours de 19h35-37. La lance ne peut lutter contre le feu qui se propage dans les grands combles de la nef, dans ses parties hautes. Trop tard ?



Cathédtrale Notre-Dame, photo AFP Patrick Anidjar
Incendie de la toiture. © AFP Patrick Anidjar Agence France Press (lien "Notre-Dame, l'enfer")


Maintenant tous les secours sont mobilisés. Cent cinquante pompiers combattent le feu, dans la cathédrale et depuis les tours. Il leur faudra reculer devant l'impossible. Cependant pour les deux généraux de la BSPP, la Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris, " Il faut sauver Notre-Dame" (1). Si le feu s'étend à la charpente des tours, les cloches s'effondreront, ainsi que les tours. Ce serait quasiment la fin de ce monument.


19h51 La flèche est devenue une torche. Sa partie supérieure bascule dans le vide et chute vers le nord-ouest, laissant un bref répis à ses deux étages inférieurs encore debout. Sa chute provoque un effondrement partiel de voûtes, au transept nord ou à la quatrième travée de la nef.

Quelques minutes après les parties inférieures restantes fléchissent à leur tour et s'effondrent sur les voûtes, provoquant également une rupture de voûte à leur point d'impact.

Le montage ci-dessous montre la cathédrale dans son axe de l'est vers l'ouest. La tour nord est à droite. Sur la deuxième image le toit de l'abside a disparu, dévoré par les flammes, ainsi que le toit du transept nord, laissant alors apparaître le bas de la tour nord. Une lance a incendie est en action, au côté droit de l'image, arrosant le dessus de l'abside. Sur la dernière image la flèche disparaît totalement provoquant une gerbe de flammes beaucoup plus importante. Sans doute est-ce à ce moment là que le pied de la flèche s'effondre aussi. Il s'enfonçe comme un coin dans la croisée d'ogives des transepts et la pulvérise. Sur le dallage au sol des dizaines de tonnes de pierre des voûtes, des poutres de chêne en partie calcinées, des morceaux de fer, du plomb fondu et les cloches de bronze pulvérisées du deuxième terrasson de la flèche forment un amas impressionnant.


Chute de la flèche, images extraites d'une vidéo de téléphone, en zoom numérique. Faible définition, excellent document.

Incendie et chute de la flèche
Notre-Dame de Paris, la flèche brûle, vue du pont Henry IV/quai de Sully. © Un ami de Julia


A 20h toute la charpente est consumée sous l'oeil médusé de milliers de personnes massées sur les quais et sous l'oeil incrédule et sidéré de millions de personnes en France et dans le monde. Une immense gerbe de fumée jaune et grise s'élève violemment, poussée vers l'ouest par le vent.



- page en cours de rédaction -



(1) www.lesechos.fr 23 avril 2019 "Notre-Dame, le secret de la victoire des pompiers contre le feu".





Il reste cependant une mémoire fidèle de la "forêt", la charpente de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il s'agit d'une vidéo en 3D d'une minute. Elle permet de se déplacer à l'intérieur de celle-ci comme si vous y étiez. Cette vidéo est issue d'un relevé au laser défini par des milliards de points dans l'espace. Ces points, après traitement, permettent de reconstituer le lieu en trois dimensions.

Pour une meilleure immersion dans ce document préférez la vidéo réglée en plein écran, la définition mise en HD1080 et la vitesse ralentie, sur 0.25 par le pictogramme de l'engrenage, en bas à droite de l'écran YouTube. Un grand merci à la société AGP Arts Graphiques Patrimoine, dont c'est la spécialité, pour cette mise à disposition de ce document exceptionnel car aujourd'hui cette charpente a disparu. La DRAC Ile de France est la commanditaire de ce travail.



Cathédrale Notre-Dame de Paris, vidéo de la charpente, dite "la forêt". Réconstitution informatique, société AGP.


- La nuit - page à venir -

- Le lendemain - page à venir -

- L'émotion

Sidération, incompréhension ... Comment a-t-on pu en arriver là ? Le sentiment dominant, immédiat, est la tristesse ... une imense tristesse. Des croyants s'agenouillent, prient, chantent en un choeur improvisé. Des fleuves de larmes émaillent les visages ... Plus tard, comme en une catharsis, quelques personnes  couchent leur émotion, leur lecture de l'événement et leur Credo en de saisissants poèmes qui touchent l'âme en profondeur ...

Beaucoup plus puissant qu'un raisonnement argumenté le poème tire les fils invisibles perçus par l'âme ... Voici celui de Jossya Lumina qui l'a écrit de Riyad, capitale de l'Arabie Saoudite. Il m'a mis les larmes aux yeux. Laissez-vous porter et essayer d'aller au bout de cette émotion :




Une fleur de flammes furieuses et voraces

rayonne grandiose au cœur de la Cité

dans la stupeur de la nuit sidérée

devant une foule béante et endeuillée

on chante on regarde on pleure on prie

Notre-Dame de Paris est en feu

Le fleuve impuissant sur l’île de l’agonie

vibre de brûlants reflets de tragédie

la semaine sainte se drape de noires fumées

de rouges de jaunes de larmes de gris

requiem incandescent tout ruisselant d’effroi

Notre-Dame de Paris est en feu

Avril aux frais parfums verts

s’est soudain racorni consterné dès le couchant

une lourde odeur de douleur se répand

pourra-t-on sauver la reine meurtrie

les mots se heurtent dans les bouches ébahies

Notre-Dame de Paris est en feu

Venez croix anges et archanges de pierre

accourez les statues la stryge pensive et toutes les chimères

volez dans l’urgence pour sauver votre mère

de cette démence sauvage et funeste

la reine des cathédrales se meurt

Notre-Dame de Paris est en feu

Saint-Louis au chevet fervent de l’Histoire

Victor Hugo guide de tous les combats

Monsieur Viollet-le-Duc votre flèche a chuté

un abîme de ténèbres glace la foule livide

ô Vous âmes du passé qui de vos mains l’avez construite

Notre-Dame de Paris est en feu

Dans la fournaise ardente attisée par le vent

la France entière entend le sanglot de la pierre

le vitrail gémissant l’orgue des colères

hosannas incandescents et transfigurés

protégez les soldats du feu

ils bravent le poignard irradié du Rex Tremendae

Eglises et chapelles venez contempler l’horrible spectacle

regardez basiliques ce désastre sacré

la forêt des poutres déjà s’effondre avec fracas

Esméralda sur le parvis ta danse bohémienne s’est figée

la cathédrale mère sur l’île se meurt

Notre-Dame de Paris est en feu

Cardinaux archevêques prêtres priez

certains voient Jésus marcher dans les flammes

dans la nuit dantesque des ombres de géants

réveillent les consciences cyniques et glacées

pointent du doigt les péchés rampants

Notre-Dame de Paris est en feu


Saint Michel sur la place non loin

terrasse le dragon d’un coup de sa lance

la France entière retient son souffle

les beffrois rougeoyants vont-ils tomber

les rosaces de verre vont-elles exploser

Notre-Dame de Paris est en feu

Les ténèbres empourprées d’ardentes voix

se font cantiques de silence pétrifié

cette nuit Notre-Dame se couronne d’épines

et perce son flanc d’une flamme cruelle

la France aux mille libertés saigne en croix

Notre-Dame de Paris est en feu

Le vaisseau de dentelle se consume en majesté

la nef dans ses flots de fantômes se noie fracturée

l’Histoire n’est plus que haillons souillés d’agonie

et les messes millénaires cendres endeuillées

calice funèbre jailli d’un soudain Dies Irae

Notre-Dame de Paris est en feu

Joyau gothique aux pétales de foi

le crime ne vaincra pas ta radieuse beauté

poignante et lugubre sur le fleuve en émoi

tu as hurlé ta Passion sanglante et pure

en une brûlure apocalyptique et dorée

Notre-Dame de Paris tu renaîtras


La douleur a revêtu sa silhouette amputée

sans flèche sans toit la pierre affaiblie frissonne

une seule nuit d’horreur a changé sa face

devant sa carcasse étrange et désolée

la ville blême et souffrante s’éveille de l’effroi

Notre-Dame de Paris a brûlé

Tant de beautés crucifiées sur l’autel du Mal

tant de splendeurs sacrifiées pour de fausses libertés

ce n’est pas la charpente de Notre-Dame qui s’est effondrée à grand bruit

c’est le ciel tout entier qui sauvagement a rugi

que les trésors sauvés ne le fassent pas oublier

Notre-Dame de Paris a hurlé

la gargouille encore fumante au rictus amer

l’oreille aiguë l’œil sarcastique

s’égoutte après cette nuit de chaos

et dit au pigeon qui passe en frôlant son dos

un «  cela devait être » énigmatique

Notre-Dame de Paris se relèvera magnifique

Mais votre Vœu Louis XIII se souvient encore de lui

la foule étourdie ne pense qu’à une flèche futuriste

des jardins suspendus de petites splendeurs pour touristes

votre royaume autrefois de vos mains pieuses

fut offert à la protection de Marie

Sire Notre-Dame a brûlé dans l’âme de Paris

De partout déferlent les dons pour rebâtir l’Aimée

la Vierge intacte et la Croix d’or éclairent calmement les décombres

mais écoutez la voix des béances et des gravats éparpillés

elle accuse en silence les sacrilèges les coeurs sombres

de son sein meurtri brisé mais toujours limpide

Notre-Dame de Paris a parlé

Dieu roi de Vérité ne recule pas devant les flammes

stratège au courroux démesuré il montre incandescent le chemin

en ces temps égarés les tocsins rassemblent

la Lumière promesse d’envol et de vigueur

revêtira d’Amour la pierre et le verre glorieux

Notre-Dame de Paris le veut


Esmeralda, hommage à Victor Hugo

Nous t’attendons cathédrale cœur flamboyant de la France

peu importent les ans Notre-Dame reviendra

épanouie sur l’île de son brûlant martyre

sainte et bénie au verbe mystique et solaire

dans l’épiphanie des siècles voilés de blanches liturgies

divine nef de Foi voguant jusqu’à l’ultime alléluia

Nef mystique
Esmeralda sur le parvis © Luc Putman 1981
Poème de Jossya Lumina, avril 2019
"La nef de Foi" de l'ile de la cité


- ... demain ?

Demain ... ? Quatre jours avant l'incendie destructeur l'entreprise Socra, spécialisée en restauration des Monuments Historiques (Versailles, Mont Saint-Michel, anamorphose de la grotte Chauvet ...) procède à l'enlèvement des statues de la flèche. Les douze apôtres et quatre évangélistes partent à Périgueux pour restauration, selon un calendrier arrêté de  longue date. La coïncidence relève du miracle, même si le terme est impropre. Merci à M. Patrick Palem et son équipe d'avoir ouvert au public certains samedi-matins (sur réservation) pour voir ces statues en cuivre martelé d'un millimètre d'épaisseur, monté sur chassis interne de fer nécessitant réparation.


Statues de Viollet-Leduc en restauration chez Socra
Statues en cuivre de Viollet-Leduc : les 12 apôtre et les 4 évangélistes, chez Socra, pour restauration à Périgueux. M. Palem.


Des remarques ou commentaires ? laisser un email.


 

Retour à la page Viollet-Leduc architecte et sa flèche

Retour à la page d'accueil "Cathédrale de Paris"

Retour à la page d'accueil  "La rue de l'alchimie"