Nicolas Flamel, sa pierre tombale

 

"De terre suis venu et en terre retourne"

 

Pierre tombale de Nicolas Flamel, conservée au musée de Cluny, à Paris

 

Nicolas Flamel gît sur son  manteau à même la terre dans le plus simple appareil. Ses chairs commencent à se décomposer et ses os apparaissent. Il nous dit "De terre je suis venu et en terre je retourne". L'âme est repartie vers le ciel avec son dernier souffle. Peut-être rencontrera-t-elle Dieu portant le globe crucifère, entouré du Soleil et de la Lune ?

 

cathedrale Bourges soleil lune.jpg (50366 octets)

Le Christ entouré du soleil et de la lune, cathédrale de Bourges au portail du Jugement dernier.

 

Il n'a pas emmené sa richesse au paradis. Il rend à César ce qui lui appartient. Les choses de la terre retournent en terre. Au ciel l'âme emmène son "savoir-être", non son "avoir". Par ses générosités d'outre-tombe, il prône la fraternité envers les démunis même au-delà de son trépas. La peur du Jugement au ciel est-elle le seul moteur de sa prodigalité ? De son vivant déja Nicolas Flamel et sa femme vivaient de manière simple, voire humble.

Cette plaque fut enchâssée dans le sol de l'église Saint-Jacques-la-Boucherie. Lorsque cette église fut entièrement détruite, hormis l'actuelle tour édifiée au XVème siècle, cette stèle fut sauvée. Elle est conservée aujourd'hui au musée de Cluny, à Paris.

Voici en langage actuel le testament de Nicolas Flamel :

 

 

Moi, Nicolas Flamel, jadis écrivain, j’ai laissé par testament et légué à cette église certaines rentes et maisons que j’ai achetés de mon vivant pour faire certain .. … et distribution d’argent chaque année pour l’aumône touchant les quinze et vingt hôtels d’ici et autres églises et hôpitaux à Paris.

Qu’il soit prié pour les trépassés (les morts)

 

 

Nicolas Flamel un décharné.jpg (64086 octets)

 

Les tendons liant les deux os du bras sont bien visibles. Sur la jambe gauche les deux os apparaissent nettement, entourés de chair.

 

 

Des remarques ou commentaires ? laissez un petit mot par email ou rejoignez le petit forum "La rue de l'alchimie" dédié à cet espace depuis octobre 2012.

Pour suivre les derniers ajouts, suivez-moi tout simplement sur Twitter à l'adresse @ijnuhbes

 

 

Retour à la page précédente